Supprimons les eaux stagnantes !

Pour limiter sa prolifération, il importe d'éliminer les lieux de ponte et de développement des larves du moustique en supprimant tous les endroits où l'eau, propre ou sale, peut stagner.

Le « moustique tigre » (Aedes albopictus) n’est pas grand (moins de7 mm), mais c’est un fort nuisant qui pique de jour comme de nuit.

De plus, il peut transmettre deux virus : la dengue et le chikungunya.

Vivant à proximité de nos habitations, le moustique tigre pond juste au-dessus d’un niveau d’eau dans tout micro récipient. C’est la moindre élévation de ce niveau d’eau qui provoque l’éclosion de ses œufs.

80 % DE SES GITES LARVAIRES SE TROUVENT AU SEIN DE DOMICILES PRIVES.

Pour limiter sa prolifération, il importe d’éliminer les lieux de ponte et de développement des larves du moustique en supprimant tous les endroits où l'eau, propre ou sale, peut stagner.

Il n’existe pas de traitements insecticides préventifs en avant de la saison. La seule méthode efficace, c’est surveiller les eaux stagnantes et enlever des jardins, des cours, des balcons, etc. tout récipient susceptible de retenir les eaux de pluie ou d’arrosage.

Si en cours de saison, de mai à novembre, on ne peut pas supprimer ces récipients, il faut les fermer le plus hermétiquement possible à l’aide d’une moustiquaire ou les vider régulièrement tous les deux ou trois jours.

Remplacer l’eau dans les coupelles des pots de fleurs par du sable humide permet d’entretenir les végétaux sans offrir le gîte aux moustiques.

Pour en savoir + :


Contact

Mairie de Laroque des Albères
18, rue du Docteur Carbonneil
66740 Laroque des Albères

Tél : 04 68 89 21 13
Fax : 04 68 95 42 58
Contact mail

Urgences

Horaires

Du lundi au jeudi
 de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h
 Le vendredi
de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

logo-ppm_